Mot du Président

En 2016, face aux diminutions budgétaires et aux évolutions politiques en matière de protection de l’enfance, le GAP a fait le choix de se mobiliser pour trouver et élaborer des solutions efficaces dans l’intérêt des enfants et des jeunes qui nous sont confiés.

Les associations du GAP ont toujours témoigné d’une dynamique de projet au travers d’identités fortes et elles se sont engagées à faire évoluer notre fonctionnement au regard d’un contexte en pleine mutation.

C’est le GAP et chacune des associations membres, l’ensemble des administrateurs et des salariés, qui ont fait le choix de trouver solidairement et collectivement les moyens d’adapter nos organisations et de préserver nos emplois.

En 2016, nous avons fait ce pari du collectif et de la force de nos associations réunies, convaincus que le succès de notre groupement réside dans notre capacité à préserver notre pouvoir d’agir et d’entreprendre au service de nos missions.
Dans un environnement en mouvement, soumis à de fortes contraintes financières, nous avons dessiné la vision du GAP de demain au travers du projet de chacune de nos associations, nous avons défendu nos actions tout en essayant de revoir nos organisations au regard des diminutions budgétaires qui nous ont été demandées. Ce n’est pas un exercice simple et cela a mis à mal nos références, nos valeurs, notre motivation, ….
Pourtant en 2016, administrateurs et professionnels ont redoublé d’engagement au quotidien auprès des enfants et des jeunes que nous accueillons, et ont démontré leur capacité à faire vivre ce projet.
Face à la complexité nous avons tenu bon et maintenu le cap, et nous nous sommes efforcés de rendre possible notre avenir !
Notre diversité est une force qui nous permet d’avancer collectivement !

Christophe SEGARD, Président du GAP